Une riche écoute

PODCAST-6 - copie

 

Depuis que je travaille manuellement à la machine à coudre ou à préparer des assemblages de pièces, j’ai de longues plages ou je suis occupée de mes dix doigts et grandement disposée à m’enrichir l’esprit et tout simplement m’occuper.

« Le travail manuel est une lecture sans fin. » Pierre Gascart

J’ai pris l’habitude de mettre dans mes oreilles quelque chose à écouter quand je pratique une activité manuelle !

Pour moi qui ai toujours été une lectrice occasionnelle ( mais ça c’était avant) j’ai pu, par mes oreilles , rattraper les heures que je n’ai jamais passé à lire!

J’ai pu réviser mes classiques avec la voix aux mille tonalités de Guillaume Galienne dans le podcast de  Ça peut pas faire de mal :de Flaubert à Philippe Roth en passant par les sœurs Brontë et Annie Ernaux! Dans cette émission les œuvres y sont résumées mais l’ on s’imprègne parfaitement de l’ambiance du récit!

Notre ami Guillaume faisant d’ailleurs parti avec les orateurs d’exception de la langue française, André Dussollier , Michael Lonsdale à avoir lu l’œuvre géniale et piquante du Temps Retrouvé de Marcel Proust qui se prête merveilleusement à l’oralité, et rendue du même coup accessible à des lecteurs paresseux comme moi !

Les podcast sont aussi une bonne manière pour la maman que je suis, de continuer à aller au cinéma, cette fois par procuration, mais surtout de suivre les sorties comme du temps ou j’avais mon pass UGC, à travers les critiques acerbes et délirantes de l’équipe mythique du Masque et la Plume! animé par Jérôme Garcin(France inter)

PODCAST-2 - copie

J’ai un temps beaucoup suivi les podcasts documentaires comme Sur les docs et Les pieds sur terre (france culture) qui sont une plongée dans tous les milieux tous les modes de vie , une fresque sociale qui donne une ouverture sur le monde !

Mais un genre qui me plait particulièrement est le feuilleton radiophonique: chroniques d’une autre époque dont le côté désuet nous replonge dans un temps ou l’on se languissait d’écouter le prochain épisode !

J’ai adoré18 bis boulevard H Coeur de Frédéric Pommier (France inter) qui met en scène une chronique farfelu et décalée dans l’ambiance de la campagne présidentielle 2012!

La clinique des animals sur les ondes de Couleur 3, la radio Suisse décalée et drôle! Et bien d’autres, et de nouveaux que je me réjouis de découvrir!

La radio fournit aussi des lectures d’œuvres intégrales : Le feuilleton (France culture) offre des lectures adaptées avec des bruitages et mises en scènes, de nombreux livres .Cette émission propose aussi des bandes dessinées (genre que je n’affectionne pas particulièrement à l’écrit) mises en scène avec des acteurs fabuleux qui rendent ces lectures vivantes et désopilantes !

Les Frustrés de Claire Brétéché, Adapté par Christèle Wurmser, un classique des années 80 ! La vie trépidente de Brigitte Tornade Adapté par Camille Kohler, qui raconte l’histoire d’une mère de 4 enfants, survoltée !

Pour compléter mes écoutes je suis passé au livre audio avec l’abonnement audible qui permet d’écouter un catalogue étendu !

PODCAST-5 - copie

Depuis, j ‘ai mis en place mes écoutes d’ouvrages de développement personnel ! Le type de livres aussi difficiles à lire pour moi qu’un hyperactif de faire de la méditation ! Ces mots me parlent, résonnent dans ma tête et on peut les réécouter facilement si l’on a loupé un passage ou si l’on était ailleurs !

PODCAST-3 - copie copy

Je me suis sensibilisée avec des concepts comme la communication non violente (CNV) avec Les mots sont des fenêtres ou bien ils sont des murs de Marshall Rosenberg , ou La Parentalité Positive d’Isabelle Fillozat ou mon incontournable Miracle Morning de Al Erod.

Comme le dirait ce dernier, la lecture imprime notre subconscient, et les mots que l’on a lu et surtout écoutés sont autant de pistes pour rendre sa vie plus riche !

Et petite cerise sur le gâteau , je suis devenue une lectrice papier plus régulière!

« La lecture est à l’esprit ce que l’exercice physique est au corps et la prière à l’âme. Nous devenons les livres que nous lisons. »- Matthew Kelly

Publicités